"De même que l'Europe n'est pas la seule affaire des Européens, l'Islam n'est pas la chose exclusive des musulmans".

Accueil du site - Imprimer

Appel au chef de l’Etat tunisien

Monsieur le Président

Le devoir que nous inspirent l’amour que nous portons à notre pays et notre attachement aux acquis réalisés par notre peuple au cours du demi-siècle écoulé, notamment en matière de droits des femmes et d’égalité entre les sexes, nous commande de vous faire part de notre préoccupation et de notre stupeur à la lecture des dispositions de la Charte arabe des droits de l’homme. Ce document a été adopté par les gouvernements membres de la Ligue des Etats arabes. Il est actuellement en discussion à la Chambre des députés à Tunis pour ratification, après quoi cette Charte prendra dans notre pays force de loi.

En comparaison avec notre législation nationale, sur plusieurs plans et plus particulièrement celui des droits des femmes, cette Charte, dans un grand nombre de ses dispositions, constitue un grand recul. Elle est, en outre, en contradiction flagrante avec les Conventions et Pactes internationaux ratifiés par notre pays.

Tout en étant convaincus de la nécessité de renforcer et de développer l’action arabe commune, nous considérons que cela ne doit en aucune manière se faire au détriment de nos acquis, ni amener notre pays à cautionner ou légitimer des pratiques et des mentalités encore prisonnières de conceptions et de systèmes de valeurs rétrogrades qui refusent la modernité et le progrès.

Toutes les sensibilités et les forces démocratiques attachées aux droits de l’homme, et aux droits des femmes en particulier, considèrent unanimement que cette Charte est inacceptable. Elles estiment que, même si elle représente un progrès pour certains pays arabes, elle comporte un recul et une régression pour la Tunisie. La Commission internationale des juristes (CIJ), dont le siège est à Genève, le Groupe des experts arabes chargés par le secrétaire général de la Ligue arabe d’examiner le texte et de présenter des propositions et des amendements, ont été extrêmement critiques à l’égard de cette Charte.

Les acquis que cette Charte remet gravement et directement en cause ont été, il y a plusieurs années, intégrés dans la Constitution qui représente la plus grande référence dans la législation nationale. De ce fait, et à partir des responsabilités constitutionnelles et nationales qui sont les vôtres, nous vous lançons un appel pressant afin que vous donniez vos instructions au gouvernement pour le retrait du texte déposé à la Chambre des députés, en attendant l’ouverture d’un débat national auquel seraient appelées à participer toutes les parties concernées par cette importante question.

Recevez, Monsieur le Président, l’expression de nos vifs remerciements et notre grande considération.

-  Salem REJEB, cadre supérieur de banque à la retraite, ancien député, membre du comité directeur de la Ligue tunisienne des droits de l’homme (LTDH).
-  Mongi AZZABOU, professeur à la faculté de sciences économiques de Tunis.
-  Abdelkrim HIZAOUI, professeur à l’Institut de presse et des sciences de l’information, militant des droits de l’homme (Amnesty International et LTDH).
-  Raja BEN SLAMA, professeure à la faculté des lettres et des sciences humaines de La Manouba.
-  Neila JRAD, professeure à la faculté des lettres et des sciences humaines du 9-Avril (Tunis).
-  Leila AMMAR, professeure à l ’Ecole d’architecture de Tunis.
-  Mohamed TRABELSI, enseignant, membre du bureau exécutif de l’UGTT, militant de la LTDH.
-  Salah ZEGHIDI, cadre supérieur de banque à la retraite, membre du comité directeur de la LTDH, membre de la commission nationale de l’Initiative démocratique, membre du comité de rédaction de " Tariq el-Jadid ".
-  Mahmoud BEN ROMDHANE, professeur à la faculté des sciences économiques de Tunis, ancien président d’Amnesty International, membre de la commission nationale de l’Initiative démocratique.
-  Hafidha CHKIR, professeure à la faculté de droit de Tunis, membre de l’exécutif de l’ATFD, militante de la LTDH, consultante internationale en matière de droits de la personne
-  Balkis EL-MECHRI ALLAGUI, enseignante, membre du comité directeur de la LTDH, ancienne membre de l’exécutif de l’ATFD.
-  Lassaad JAMOUSSI, professeur à la faculté des lettres de Sfax, président de la section de Sfax de la LTDH.
-  Abdelaziz MESSAOUDI, médecin dentiste, membre du comité politique du mouvement " Ettajdid ", membre du comité de rédaction de " Tariq el-Jadid ".
-  Habib GUIZA, cadre d’entreprise, cofondateur et président de l’Association M’Hammed-Ali Hammi pour la culture ouvrière, syndicaliste et militant de la LTDH.
-  Mohamed EL KILANI, journaliste, porte-parole des Communistes démocrates. Membre de la commission nationale de l’Initiative démocratique.
-  Latifa LAKHDAR, professeure universitaire, membre du comité de rédaction de " Tariq el-Jadid ".
-  Raouf HAMZA, professeur à la faculté des lettres du 9-Avril à Tunis.
-  Ahmed BOUKHARI GHRIB, Professeur à la faculté des lettres du 9-Avril à Tunis.
-  Abdelhamid TEMIMI, professeur à la faculté des lettres du 9-Avril à Tunis.
-  Aïcha BRAHIM, professeure à la faculté des lettres du 9-Avril à Tunis.
-  Mekki EL JAZIRI, avocat, membre de la direction de la section de Sfax de la LTDH, coordinateur régional de l’Initiative démocratique et de sa commission nationale, membre du conseil national de l’ordre des avocats.
-  Noura ESSAFI, professeure à la faculté des lettres et des sciences humaines du 9-Avril de Tunis.
-  Meriem MARZOUKI, chercheuse au CNRS, co-animatrice de la revue en ligne " Alternatives Citoyennes " (Paris).
-  Feriel KACHOUKH, enseignante (Montpellier).
-  Lakhdar ELLALA, universitaire, délégué général de l’Association des Tunisiens en France (ATF), membre du comité politique du mouvement " Attajdid ", membre du comité France de l’Initiative démocratique.
-  Fethi BEN SLAMA, écrivain, psychanalyste (France).
-  Nadia CHAABANE, enseignante, militante de l’ATF, membre du comité France de l’Initiative démocratique, militante dans des groupes féministes.
-  Meriem ZEGHIDI, étudiante en arts plastiques Paris-VIII, ilitante de l’ATFD, membre du comité France de l’Initiative démocratique.
-  Fatma MARZOUKI, professeure à la faculté des lettres du 9-Avril à Tunis.
-  Abdessattar SAHBANI, professeur à la faculté des lettres du 9-Avril à Tunis, membre de la commission nationale de l’Initiative démocratique.
-  Ahmed MAHFOUDH, professeur à la faculté des lettres du 9-Avril à Tunis.
-  Abdelkrim ALLAGUI, professeur à la faculté des lettres du 9-Avril à Tunis, ancien vice-président de la LTDH.
-  Nejma ZEGHIDI, psychologue.
-  Hatem ZGHAL, professeur à la faculté des lettres du 9-Avril à Tunis.
-  Mondher ACHOUR professeur à la faculté des lettres du 9-Avril à Tunis.
-  Amdouni Othman professeur à la faculté des lettres du 9-Avril à Tunis.
-  Mohamed Habib MARSIT, universitaire et chercheur, membre de la commission nationale de l’Initiative démocratique.
-  Hatem CHAABOUNI, gérant de société, membre du comité directeur de la LTDH, membre du comité politique de " Attajdid ", membre du comité de rédaction de " Tariq El-Jadid.
-  Abdelkader ZITOUNI, ingénieur à la retraite, président du parti des Verts de Tunisie.
-  Rachid BELLALOUNA, expert en planification urbaine.
-  Mongi BEN OTHMAN, avocat.
-  Mustapha ZITOUNI, directeur de jardin d’enfants, membre de la direction du parti des Verts de Tunisie.
-  Hassen MUPHTI, cadre supérieur de banque, syndicaliste.
-  Néjib CHALLOUF, cadre supérieur de banque, syndicaliste.
-  Ridha JRAD, cadre supérieur de banque, syndicaliste.
-  Khaled LAÄMARI, cadre supérieur de banque, membre du parti des Verts de Tunisie
-  Mohamed Mehdi MASSAOUDI, universitaire.
-  Ali MAHJOUBI, universitaire, ancien doyen de la faculté des lettres et des sciences humaines du 9-Avril de Tunis.
-  Dorra MAHFOUDH, universitaire, sociologue, militante de l’ATFD, ancienne présidente de l’AFTURD.
-  Habib MALLAKH, universitaire, membre de la direction du syndicat de l’enseignement supérieur.
-  Emna Ben MILED, universitaire, militante de l’ATFD.
-  Alia BELKADHI, universitaire.
-  Taher Ben YAHYA, universitaire.
-  Souheïl CHAMLI, universitaire.
-  Abdelmajid LARGUECH, universitaire.
-  Dalenda LARGUECH, universitaire.
-  Habib KAZDAGHLI, universitaire.
-  Monia EL ABED, avocate, militante de l’ATFD.
-  Nadia HAKIMI, militante de l’ATFD.
-  Mustapha BOUAOUAJA, député à l’Assemblée nationale.
-  Soumaya DRIDI, secrétaire de gestion.
-  Hamdi Ben AMOR, enseignant.
-  Frej MANSOUR, avocat.
-  Adel CHAOUCH, membre de la direction de " Ettajdid ", membre du comité de rédaction de " Tariq el-Jedid ", député à l’Assemblée nationale.
-  Nawfel ZIEDI, chercheur universitaire, ancien secrétaire général de l’UGET.
-  Ridha GOUIA, professeur à la faculté des sciences économiques de Tunis.
-  Samir ETTAIEB, professeur à la faculté de droit de Tunis.
-  Georges ADDA, conseiller en organisation, retraité.
-  Mohamed Ali HALOUANI, professeur et ancien doyen de la faculté des lettres de Sfax, président du conseil national du mouvement " Ettajdid ", ancien candidat à la présidence de la République (octobre 2004).
-  Hechmi Ben FREJ, ingénieur, militant d’Amnesty International, membre de la commission nationale de l’Initiative démocratique.
-  Raouf MAHJOUB, universitaire, membre du comité politique du mouvement " Ettajdid ", coordinateur de la commission régionale du Grand Tunis de l’Initiative démocratique.
-  Leïla ADDA, universitaire, Institut supérieur de l’histoire du mouvement national, militante de l’ATFD.
-  Taoufiq HOUIJ, enseignant, membre de la commission nationale de l’Initiative démocratique.
-  Tarek CHAABOUNI, gérant de société, membre du comité politique de " Ettajdid ".
-  Adel ALOUI, instituteur, coordinateur de la commission régionale de l’Initiative démocratique, à Siliana.
-  Houcine KRIMI, technicien, président de la section de L’Ariana de la LTDH, membre de la commission cationale de l’Initiative démocratique.
-  Moncef CHRIGUI, technicien supérieur, membre du comité de section Tunis/banlieue sud de la LTDH, membre de la commission nationale de l’Initiative démocratique.
-  Imen Noura AZZOUZI, professeure à la faculté des lettres et sciences humaines du 9-Avril à Tunis.
-  Karem DASSI, professeur à la faculté des lettres et des sciences humaines du 9-Avril à Tunis.
-  Hayet AMAMOU, professeure à la faculté des lettres et des sciences humaines du 9-Avril à Tunis.
-  Mahmoud TAÏEB, professeur à la faculté des lettres et des sciences humaines du 9-Avril à Tunis.
-  Mohamed SAID, professeur à la faculté des lettres et des sciences humaines du 9-Avril à Tunis.
-  Abdenebi NEN BAYA, professeur à la faculté des lettres et des sciences humaines du 9-Avril à Tunis.
-  Elyès GARGOURI, avocat au barreau de Sfax, bâtonnier du conseil régional des avocats, membre du conseil national de l’ordre des avocats.
-  Abdelatif FOURATI, journaliste, ancien rédacteur en chef du quotidien " Assabah ", ancien secrétaire général de l’Association des journalistes tunisiens, membre du comité de rédaction de " Tariq el-Jedid ".
-  Mohamed MAALI, journaliste, membre du comité de rédaction de " Tariq el-Jedid ", membre du bureau du syndicat des journalistes tunisiens, membre du conseil national du mouvement " Ettajdid ".
-  Souheyr BELHASSEN, journaliste, vice-présidente de la LTDH et de La FIDH, militante de l’ATFD.
-  Malek KEFIF, médecin dentiste, membre du comité directeur de la LTDH.
-  Ali Ben SALEM, retraité, ancien résistant, président de la section de la LTDH de Bizerte.
-  Abdeljabar MADDAHI, ingénieur-adjoint.
-  Jalel Ben REHIMA, directeur de société, membre du comité national du mouvement Ettajdid.
-  Abdeljabar YOUSFI, avocat, militant de l’Initiative démocratique.
-  Monji AMAMI, cadre supérieur d’entreprise, militant syndicaliste.
-  Azzem MAHJOUB, professeur à la faculté de sciences économiques de Tunis, économiste.