"De même que l'Europe n'est pas la seule affaire des Européens, l'Islam n'est pas la chose exclusive des musulmans".

Accueil du site - Imprimer

De la misogynie, l’homophobie et l’antisémitisme

par Ahmed Assermouh

Les sens de ces trois mots, non moins hideux de toute façon, restent en deçà du désastre que les attitudes et les comportements qu¹ils décrivent provoquent au niveau d¹une partie importante de l’Humanité. Ces attitudes et ces comportements n¹ont jamais fait autant de mal, engendré autant de déchirures, de divisions et de haine, et concerné autant de femmes et d’hommes, que pendant ces soixante dernières années.

Les injustices, les incompréhensions et les outrances qu’ils répandent autour d’eux ont, comme racine, de mon point de vue, les illusions fallacieuses que fait miroiter la religion en se jouant de l’ignorance, de la misère et du meurtre !

On peut toujours essayer de rendre compte, à travers des colloques, des tables rondes ou des rencontres, de l’énigme du rejet violent de l’autre. Il est clair, et il est temps, d’aller droit au but et de pointer du doigt l¹origine du mal. La religion, qui prétend gérer tous les aspects de la vie des humains, devra être renvoyée, sans tarder, dans la sphère qui lui sied, à savoir l’intime.

Le cursus scolaire devra également être débarrassé de l’emprise scandaleuse du religieux, dont l’unique visée est de former des moujahidine, donc des terroristes. Je n’ai pas parlé des moujahidate puisque la femme n’est pas autorisée à faire valoir ses compétences dans la guerre sainte, qui est exclusivement réservée au mâle.

L’ensemble de ces considérations, notamment, m’a séduit et a fait que je n’ai pas hésité à adhérer au " manifeste contre la misogynie, l’homophobie et l’antisémitisme ".