"De même que l'Europe n'est pas la seule affaire des Européens, l'Islam n'est pas la chose exclusive des musulmans".

Accueil du site

La censure au nom de l’islam

Le Théâtre du Soleil et Ariane Mnouchkine ont offert leur hospitalité à l’Association du Manifeste des libertés pour une soirée de réflexion et de débat sur "La censure au nom de l’islam". Plus de six cents personnes ont participé à cette soirée, qui s’est déroulée à la Cartoucherie de Vincennes, le 24 février 2006.

L’épisode des caricatures n’est ni un événement isolé, ni accidentel. L’histoire contemporaine de la censure au nom de l’islam est jalonnée de meurtres, d’attentats, d’interdits de penser et de parler. Elle correspond à une politique menée, à la fois, par les États et les mouvements islamistes, afin de faire régner la peur, soumettre les consciences, imposer une morale unique, étouffer les voix de la liberté.
Se taire ou tergiverser, c’est accepter l’inacceptable, devenir complice de l’infâme.