"De même que l'Europe n'est pas la seule affaire des Européens, l'Islam n'est pas la chose exclusive des musulmans".

Accueil du site

Pourquoi j’ai signé le Manifeste

Dans cette rubrique :

Au nom d’un ethos universel par Ahmed Adjari

Racistes, je ne suis pas des vôtres par Taos Ait Si Slimane

La maladie de la mort par Brigitte Allal

Les maisons inoccupées d’Oujda par Zaki Allal

Sans voile mon corps m’appartient ! par Nadia Amiri

Une réponse à une attente par Jamil Anouar

De la misogynie, l’homophobie et l’antisémitisme par Ahmed Assermouh

Une autre image par Elkébir Atouf

L’espoir de trouver une opposition de l’intérieur par Ghaleb Bencheikh

Désinences par Fethi Benslama

A propos de l’antisémitisme et de la violence par Derri Berkani

Pourquoi moi par Sophie Bessis

Réagir sans haine par Saïd Bouaïssi

Musulmans athées ? Simplement agnostiques ! par Khédidja Bourcart

Pour ne pas laisser la parole à d’autres par Martine Cerf

Islamisme : signifiance et insignifiance par Chahla Chafiq-Beski

Pourquoi j’ai signé ce manifeste par Alice Cherki

Pour dire l’universalité de nos valeurs par Rébéha Chougui

Les " irresponsables " par Françoise Duroux

De quoi je me mêle par Nabile Farès

L’imposture d’une identité réduite au paraître par Ziad Goudjil

L’amour est ma raison et le respect, ma loi par Terna Hajji

Pour regarder l’autre avec sérénité par Abdelhamid Hihi

Pourquoi j’ai co-signé le Manifeste et le texte " Oui à la laïcité, non aux lois d’exception " par Rada Ivekovic

Contre les identités meutrières par Baya Kasmi

Le respect de la différence par Samia Labidi

Domination de la femme par l’homme et de l’homme par la religion par Hocine Ladjissi

Vers l’universel par Fatima Lalem

Des murs à abattre par Farouk Mansouri

Se définir dans la pluralité et la singularité par Yassaman Montazami

Pourquoi j’ai signé par Nourrédine Saadi

Une chance par Benjamin Salah

Contre la logique à rebours de " l’effet perpétuel " sadien par Michèle Sinapi

La Septième Tribu par Wassyla Tamzali

La mise à jour du politique par Nadia Tazi